chacun est un émetteur de signes

La ville est une jungle de signes. Comment vivre dans la jungle en faisant signe aux autres ? Comment construire des nouveaux paysages de signes ?

Voilà quelques termes du champ de recherche que je voudrais investir dans le cadre de «In situ». L’idée est d’investir d’abord l’espace que j’aurai à ma disposition dans le collège. De le transformer continuellement. Faire de mon atelier un paysage topo-graphique.

De l’investir avec des signes. De rencontrer des élèves dans ce paysage en devenir. Les inviter à me faire signe. A m’apporter leurs objets, leurs formes préférées. Me nourrir, troquer des signes avec moi et entre eux.

À terme l’espace intérieur débordera. Deviendra la source pour un paysage graphique dans l’établissement, dans les rues adjacentes, dans le quartier… dans la jungle de la ville.

mots voyageurs #2

Pour ce projet, initié par Malte Martin, chaque jour du mois de septembre, deux mots seront affichés avec une présentation étymologique pour retracer leur voyage avant d’arriver dans la langue française.

Pour cette installation, qui célèbre ainsi le métissage de la langue commune, nous avons eu le plaisir de recevoir des créations de graphistes et de typographes du monde entier.